CwC – Ferencváros étranglé par un Viborg étincelant

Pourtant bien parties, avec une Zita Szucsánszki déterminée, les Hongroises n’ont pas su ajuster leur défense à la puissante base arrière de Viborg, pourtant privée de très bons éléments (Skov, Kurtovic, Chebbah). Un quart de finale aller qui a tourné au cauchemar pour les visiteuses, pour le plus grand bonheur des Danoises qui se montrent enfin sous leur meilleur jour (photo : Márta Kállai).

4c595-dsc_5253_01

En confiance, Viborg prend doucement l’avantage

Dès les premières minutes, Szucsánszki démontre ses talents de meneuse de jeu, Tomori restant présente pour assurer ses arrières et Ferencvaros mène, pour la seule fois du match, 3-1 à la 5ème minute de jeu. De quoi réveiller Isabelle Gulldén et les siennes, qui vont trouver des solutions efficaces à 9m. Les deux formations vont ensuite déplacer le jeu à l’aile (Lyksborg, Kovacsicz), avant d’écarter à nouveau : des missiles signés Damnjanović et Burgaard côté danois, toujours Szucsánszki de l’autre (14-12 a la 20′). Si on sent la confiance des locales qui dominent tout au long de la première période, Ferencváros s’accroche malgré quelques parades indécentes de Chana Masson. Dans les dernières minutes, Piroska Szamoránsky est enfin trouvée au pivot mais la défense reste poreuse : Viborg parvient à prendre le large et mène déjà de 4 buts à la pause (18-14).

Ferencváros sombre

Sur leur lancée, les joueuses de Dalmose reviennent des vestiaires avec une combativité retrouvée : celle-là même qui leur avait manqué lors de l’affrontement avec Baia Mare en début de saison, qui aurait pu leur ouvrir les portes de la Ligue des Champions. Il faut attendre un décalage qui profite à Kovacsicz sur l’aile droite pour voir Ferencváros entrer à nouveau dans la partie (20-15 à la 32′). Les efforts de Steinbach pour revenir au score ne payent pas : Burgaard est lancée, Gulldén ne manque pas un seul de ses pénaltys, Viborg profite de replis trop lents pour enchaîner les contre-attaques. A la 37′, « Fradi » a la tête sous l’eau. Le temps-mort posé par Gábor Elek ne change rien au cours du jeu : Sanja Damnjanović se lâche, Lyksborg, Mikkelsen et Suvdal sont en roue libre … à un quart d’heure de la fin, les Hongroises abandonnent. En reine de la soirée (11 buts et autant de passes décisives), Gulldén prend le jeu à son compte, pour le plus grand plaisir de Christian Dalmose, surpris à faire des pompes à côté du banc de touche …

Un retour à quitte ou double

Dans leurs efforts de limiter la casse, on peut néanmoins souligner le travail de Szamoránsky et Kovacsicz : reste que les Hongroises accusent un retard de 8 buts avant le match retour. Elles pourront compter sur leur public et on peut clairement imaginer que les joueuses passées à côté de leur match danois seront bien présentes à Budapest. En attendant, c’est Viborg qui a déja un pied en demi-finale. Reste à ne pas se laisser surprendre …

Viborg HK – Ferencvárosi TC, 40-32 (18-14).
Viborg Stadionhal, Viborg (Danemark), 1270 spectateurs.

Viborg : Chana Masson, Cléopatre Darleux – Linnea Torstenson (2), Anne Suvdal (4), Henriette Mikkelsen (5), Sanja Damnjanović (5), Isabelle Gulldén (11), Sabine Pedersen, Mette Thyrsted, Louise Lyksborg, Signe Hald, Louise Burgaard (8). Coach : Christian Dalmose. Exclusions : 7 x 2 min.

Ferencváros : Elena Abramovich, Melinda Szikora – Anita Cifra, Monika Kovacsicz (5), Nerea Pena (4), Laura Steinbach (4), Piroska Szamoránsky (5), Adrienn Szarka, Zita Szucsánszki (8), Zsuzsanna Tomori (3), Orsolya Vérten (1), Szandra Zácsik, Rea Meszaros (1), Nelli Such (1), Luca Szekerczes. Coach : Gábor Elek. Exclusions : 7 x 2 min.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :