Transferts en Europe : on fait le point.

Après Baia Mare, c’est au tour de Bucarest de signer des contrats à tour de bras du côté de la Roumanie. En Macédoine, on sécurise alors que les clubs européens pourraient bien récupérer quelques joueuses d’un Danemark où rien ne va plus. On fait le point (photo : Márta Kállai).

La Roumanie, nouvel eldorado du handball

Sans cacher ses ambitions, le club de Baia Mare avait réalisé un gros coup fin janvier en recrutant la Norvégienne Camilla Herrem. Le club du nord de la Roumanie voudrait prendre la relève de Râmnicu Vâlcea, qui a dû libérer la plupart de ses joueuses après avoir perdu son principal sponsor. Sauf que dans un pays où le handball féminin est roi, certains n’entendent pas laisser Baia Mare s’accaparer l’héritage du club phare de Vâlcea : du côté de la capitale, le CSM Bucarest a entamé la riposte en annonçant des transferts de choix. Plusieurs victimes : le club d’Hypo en premier lieu qui voit partir la plupart de ses internationales brésiliennes mais aussi le club slovène de Krim, en proie à de sérieuses difficultés financières. Alors que ces deux clubs sont toujours en course en coupes d’Europe, les Roumains ont déjà signé quelques contrats :

HCM Baia Mare : Alexandra Do Nascimento, Barbara Arenhart (Brésil, d’Hypo Niederösterreich, Autriche). Paula Ungureanu et Adriana Nechita restent au club.

CSM Bucarest : Mayssa Pessoa (Brésil, du Dynamo Volgograd, Russie), Ekaterina Vetkova (Russie, d’Astrakhanochka Astrakhan, Russie), Ana Paula Rodrigues (Brésil, d’Hypo Niederösterreich, Autriche), Oana Manea, Patricia Vizitiu et Talida Tolnai (Roumanie, du RK Krim, Slovénie).

À noter que si Baia Mare, actuellement en tête du championnat, sera certainement qualifié d’office pour la prochaine Ligue des Champions, le chemin pourrait être autrement plus compliqué pour Bucarest qui se débat en milieu de tableau (le club pourrait alors bénéficier d’une Wild Card).

5988_01

Le Vardar Skopje joue la continuité

Moqué dans son projet similaire à celui de Vâlcea, le Vardar Skopje frappe un grand coup en conservant ses stars pour les saisons à venir. En signant un contrat courant jusqu’en 2016, les joueuses françaises, Amandine Leynaud, Allison Pineau et Siraba Dembélé font néanmoins partie des plus frileuses, comme Andrea Lekić, Jovanka Radicević et Maja Zebić. De leur côté, Tatiana Khmyrova et Inna Suslina ont signé jusqu’en 2017 et 2018.

Le club a aussi su attirer d’autres internationales, en profitant des difficultés financières de plusieurs clubs européens : la pivot Anja Althaus (Allemagne, de Viborg, Danemark) mais aussi les arrières du Krim Mercator (Slovénie), Barbara Lazović-Varlec (Slovénie) et Andrea Penezić (Croatie).

Rien ne va plus dans le championnat danois

Qu’il s’agisse de Viborg, de Randers ou du FC Midtjylland, rien ne va plus dans ce qui fût le meilleur championnat du monde. Conséquence immédiate : les meilleures joueuses pourraient bien fuir en masse le pays scandinave. On ne connaît toujours pas la destination future de Cléopâtre Darleux, mais sa co-équipière, Marit Malm Frafjord, pourrait rejoindre son pays d’origine et suppléer Isabel Blanco au poste de pivot à Larvik. On imagine également les départs d’Amanda Kurtović, Maria Fisker ou Sanja Damnjanović.

Trine Troelsen (Danemark, du FC Midjtjylland, Danemark) s’est, elle, déjà décidée en choisissant Toulon alors que Line Jørgensen pourrait s’envoler vers l’Europe centrale.

Tout un tas de rumeurs 

A Győr, on parle de Susann Müller pour remplacer Katarina Bulatović, attendue au Monténégro ou en Roumanie. Il faudra également remplacer Raphaëlle Tervel qui devrait prendre sa retraite ou encore Ágnes Hornyák. Du côté du CSM Bucarest, on attend encore Carmen Martin, Linnea Torstensson ou Anđela Bulatović.

Les Brésiliennes Fernanda da Silva et Deonise Cavaleiro, courtisées en Roumanie, comme leurs compatriotes, n’auraient encore rien signé.

Le paysage handballistique européen change. S’il y avait une chose à retenir, ça serait l’incroyable stabilité du championnat français. Pour le meilleur ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :