LDC, groupe 2 – Győr se rassure, Larvik se cherche encore

Tenus en échec la semaine passée, les deux finalistes de la dernière édition de la Ligue des Champions tenaient à se racheter : si Győr est parvenu sans trop de mal à s’imposer à Larvik (23-29), les Norvégiennes ont montré un visage bien plus sérieux que la semaine passée (photos : archives, par Márta Kállai).

_7674

Porté par Nora Mørk, Linn-Kristin Riegelhuth et Anja Hammerseng-Edin, Larvik a tenu pendant les 20 premières minutes d’un match joué comme un hommage à leur ancien entraîneur commun, Karl Erik Bøhn, décédé récemment des suites d’une longue maladie. Visiblement perturbée en début de rencontre, Anita Görbicz a su très vite retrouver des réflexes payants et mettre à profit la connivence redoutable qu’elle entretient avec Heidi Løke pour donner deux buts d’avance à son équipe à la 25ème minute (12-14). Dans l’équipe adverse, c’est sa sœur, Lise, qui a pris les commandes à 6m en l’absence d’Isabel Blanco, blessée à l’épaule : bien moins expérimentée, la cadette n’a pas su profiter de sa liberté devant le but. Enfin malgré une double stricte, Larvik ne parvient pas à maîtriser Aniko Kovacsics, impeccable dans son rôle de joueuse polyvalente ; Orban trouve les intervalles sur l’aile droite et l’écart est déjà conséquent à la demi-heure de jeu (13-18).

Au retour du vestiaire, les locales continuent de profiter d’une bonne entrée en jeu de Lene Rantala pour recoller au score avec un joli 4-0 : sévères sur le secteur central, elles permettent à Stange de trouver enfin les filets qui lui échappaient jusqu’à présent. A deux points de leurs invitées, elles vont alors subir les arrêts de Lunde pour concéder à leur tour un 6-0 décisif. En l’espace de 6 minutes, les Hongroises scellent la partie : Ole Gustav Gjestad arrête les frais alors que le tableau affiche 16-24. L’entrée de Sulland crée de nouvelles opportunités côté norvégien, mais les pertes de balles sont trop nombreuses pour espérer quoi que ce soit. Malgré une Cecilie Leganger efficace, la très discrète Katarina Bulatović, trouve des failles et maintient l’écart. En pleine mutation, l’équipe de Larvik peine à trouver des repères : le prochain match contre Budućnost sera déjà décisif pour assurer son avenir dans la compétition. Côté Győr, les réflexes sont là même si on ne retrouve pas l’esprit conquérant qui habitait l’équipe l’an dernier : on ne peut qu’attendre une montée en puissance des tenantes du titre dans les matchs à venir.

Larvik HK – Győri ETO KC, 23-29 (13-18).
Arena Larvik, Larvik (Norvège),  4025 spectateurs.

Larvik : Cecilie Leganger, Alma Hasanic, Lene Rantala – Anja Hammerseng-Edin (4), Jeanett Kristiansen, Tine Rustad Kristiansen, Karoline Dyhre Breivang (1), Nora Mørk (4), Gro Hammerseng-Edin (3), Linn-Kristin Riegelhuth-Koren (5), Vilde Johansen, Linn Jorum Sulland (3), Tine Stange (2), Lise Løke (1), Sofie Lund. Suspensions : 4  x 2 min. Entraîneur : Ole Gustav Gjestad.

Győr : Katrine Lunde, Orsolya Herr – Eduarda Amorim (5), Katarina Bulatović (4), Anita Görbicz (8), Anikó Kovacsics (2), Heidi Løke (5), Bernadett Bognár-Bódi (1), Dorina Korsós, Adrienn Orbán (4), Ágnes Hornyák, Szederke Sirián, Viktória Rédei-Soós, Raphaëlle Tervel. Suspensions : 3 x 2 min. Entraîneur : Ambros Martin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :