LDC, groupe 2 – Des débuts compliqués pour Győr, le tenant du titre.

Les tenantes du titre ont joué à se faire peur : menées pendant toute la deuxième période, elles parviennent néanmoins à décrocher le nul face à une équipe de  Budućnost qui n’était pas là pour plaisanter. Un moindre mal au vu de la prestation mitigée proposée par celles qui comptent certainement parmi les meilleures joueuses du monde (photo : Márta Kállai, archives).

Pourtant bien engagée, la rencontre va vite devenir compliquée à négocier pour les hôtes : l’absence d’Ivett Szepesi à l’aile est difficilement palliée par la jeune Dorina Korsós et Clara Woltering se montre plus efficace que son homologue norvégienne : Camilla Dalby qui semble prendre enfin ses marques en profite pour égaliser au quart d’heure de jeu (5-5) alors que Cvijić, forte d’un mondial pleinement réussi, enfonce le clou. A la mi-temps, les locales ont la tête sous l’eau : négligentes sur le secteur central et à la peine en attaque, elles accusent un retard de 4 buts à la mi-temps (9-13).

Loin de jouer à son niveau, Katarina Bulatović épaule timidement une Anita Görbicz qui n’assure que le strict minimum : de quoi permettre à Cristina Neagu de trouver plusieurs fois la lucarne. Les consignes d’Ambros Martin trouveront finalement écho sur le terrain dans le dernier quart d’heure de jeu : meilleure joueuse du mondial, Eduarda Amorim trouve des intervalles et une défense plus serrée, renforcée par Raphaëlle Tervel, limite les ardeurs des ailières monténégrines, Radmila Petrović et Majda Mehmedović.

Si ce premier jet européen pour l’année 2014 reste positif pour l’équipe de Dragan Adžić qui peine à retrouver l’efficacité de Knežević en attaque, il prend des allures d’alerte générale pour les Hongroises qui entendent bien garder la coupe à Győr une année de plus. Dans ce qu’on peut légitimement appeler un groupe de la mort, le suspense pourrait bien durer jusqu’à la fin du mois de mars puisque les Norvégiennes de Larvik, favorites elles aussi, ont proposé un match catastrophique à Ljubljana (lire le résumé ici). Cette année, les places pour le Final 4 s’arracheront à prix d’or.

b__4030

Győri Audi ETO KC – ZRK Budućnost, 23-23 (9-13).

Széchenyi István Egyetem Sportcsarnok, Győr (Hongrie), 3000 spectateurs.

Győr : Katrine Lunde, Orsolya Herr – Eduarda Amorim (6), Katarina Bulatović (4), Anita Görbicz (3), Anikó Kovacsics (3), Heidi Løke (3), Bernadett Bognár-Bódi (2), Dorina Korsós (1), Adrienn Orbán (1), Ágnes Hornyák, Szederke Sirián, Viktória Rédei-Soós, Raphaëlle Tervel. Suspensions : 3 x 2 min. Entraîneur : Ambros Martin.

Budućnost : Clara Woltering,  Marina Vukčević – Dragana Cvijić (6), Radmila Petrović (5), Majda Mehmedović (4), Cristina Neagu (4), Camilla Dalby (2), Kinga Byzdra (1), Milena Knežević (1), Jelena Despotović, Elena Gjeorgjievska, Katarina Ježić, Suzanna Lazović, Maja Zderić,  Irina Nikitina, Biljana Pavićević. Suspensions : 6 x 2 min. Entraîneur : Dragan Adžić.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :