Transferts : Baia Mare annonce la couleur.

Eliminé en phase de poules de la Ligue des Champions, le HCM Baia Mare n’a pas dit son dernier mot et pose déjà ses ambitions pour la saison prochaine : remplacer Vâlcea dans le cœur des Roumains et disputer le Final 4 (photo : Márta Kállai).

Dans l’ombre de Vâlcea

Pour la première fois depuis 2007, la Roumanie n’a pas de représentant au tour principal de la Ligue des Champions. Jusqu’à présent, c’est Vâlcea, 19 fois champions de Roumanie, qui assumait ce rôle, avec une équipe formée essentiellement par les internationales locales. Las d’échouer dans le dernier carré, le club avait choisi l’an dernier de monter une dream-team en recrutant les meilleures internationales du moment : Allison Pineau et Amandine Leynaud pour la France, mais aussi Katarina BulatovićAlexandrina Cabral, Silvia Navarro, Iuliia Managarova ou encore Marija Jovanović.

Vâlcea lors du tour principal de la Ligue des Champions 2012/2013

Entraînées par le Danois Jakob Vestergaard, les joueuses avaient eu des résultats très mitigés sur la scène européenne avant que n’apparaissent au grand jour les difficultés financières du club. La faillite du sponsor principal et l’échec en demi-finale face à Győr obligent alors les dirigeants à libérer les joueuses : si les étrangères s’éparpillent à travers l’Europe, c’est son dauphin, Baia Mare qui bénéficie le plus du naufrage de Vâlcea.

Tout à reconstruire

Si Cristina Neagu, le « Messi » décide de s’exiler au Monténégro, d’autres stars s’établissent dans la petite ville voisine de la Hongrie et de l’Ukraine. Paula Ungureanu, Adriana Nechita rejoignent ainsi une équipe renforcée par Melinda GeigerGabriella Szűcs et Luciana Marin. En ordre de bataille, les joueuses de Costică Buceschi surprennent le Danemark lors des qualifications pour la phase de poules de la Ligue des Champions : éliminant tour à tour Viborg et Team Tvis Holstebro, les voilà propulsées dans la cour des grands. Trop vite ?

Luciana Marin

D’entrée de jeu, les Roumaines se font écraser par Thüringer (36-29), puis par Győr, le champion en titre (21-33). Si elles parviennent à faire déjouer Hypo à domicile, elles négocient mal le retour et s’inclinent de peu en Autriche (23-20). Un faux-pas regrettable puisque leur victoire face à Thüringer leur a permis de terminer à 4 points : reléguées à la dernière place du groupe au goal-average, les Roumaines en ont terminé sur la scène européenne pour cette saison.

Des ambitions annoncées

Si rapatrier Oana Manea (Krim) et attirer Florina Chintoan (U-Jolidon Cluj) sont les objectifs principaux du HCM Baia Mare, nombreuses sont les joueuses qui intéressent le club roumain. La Norvégienne Camilla Herrem (Byåsen) avait été un temps évoquée avant que la piste soit écartée. On parle désormais de superstars comme Cristina Neagu (Budućnost), Barbara Arenhart (Hypo niederösterreich), Kristina Liščević (Metz), Andrea Penezić (Krim, également convoitée par le Lokomotiva Zagreb), Andrea Lekić (Vardar Skopje), Iuliia Managarova (Rostov-Don), Susan Müller (Leipzig), Alexandrina Barbosa (Thüringer), Denisa Dedu (Corona Brașov) ou Carmen Martin (Krim).

L’entraîneur Costică Buceschi tempère néanmoins : « Je crois que nous avons assez de joueuses en Roumanie capables d’être performantes en Ligue des Champions […] ». Il préfère ainsi leur donner leur chance avant de compléter l’équipe avec des « joueuses étrangères venues remplir leur compte en banque davantage que jouer avec leur cœur ». Les dirigeants vont dans son sens en affirmant que l’équipe vise le Final 4, d’ici un an ou deux.

DSC_4788_01Baia Mare défait à domicile par Győr

Le club aura néanmoins encore quelques efforts à faire, notamment au niveau de la sécurité puisqu’il vient de recevoir un avertissement de l’EHF pour avoir laissé entrer des spectateurs avec des pointeurs laser lors d’un match de Ligue des Champions.

Publicités

3 Commentaires

  1. […] que l’ailière gauche de Byåsen (Norvège) s’est engagée pour 2 ans avec Baia Mare, qui vise le Final 4 d’ici la saison prochaine. En discussion depuis des semaines, le contrat sera effectif dès juillet 2014 et courra donc […]

  2. […] que l’ailière gauche de Byåsen (Norvège) s’est engagée pour 2 ans avec Baia Mare, qui vise le Final 4 d’ici la saison prochaine. En discussion depuis des semaines et après de nombreuses rumeurs contradictoires, le contrat sera […]

  3. […] Sans cacher ses ambitions, le club de Baia Mare avait réalisé un gros coup fin janvier en recrutant la Norvégienne Camilla Herrem. Le club du nord de la Roumanie voudrait prendre la relève de Râmnicu Vâlcea, qui a dû libérer la plupart de ses joueuses après avoir perdu son principal sponsor. Sauf que dans un pays où le handball féminin est roi, certains n’entendent pas laisser Baia Mare s’accaparer l’héritage du club phare de Vâlcea : du côté de la capitale, le CSM Bucarest a entamé la riposte en annonçant des transferts de choix. Plusieurs victimes : le club d’Hypo en premier lieu qui voit partir la plupart de ses internationales brésiliennes mais aussi le club slovène de Krim, en proie à de sérieuses difficultés financières. Alors que ces deux clubs sont toujours en course en coupes d’Europe, les Roumains ont déjà signé quelques contrats : […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :