Norvège – A Larvik, un véritable baby boom.

Où a-t-on dit que grossesse et sport de haut-niveau ne faisaient pas bon ménage ? Pas à Larvik en tout cas, où il sera bientôt rentable d’ouvrir une crèche pour accueillir tous les nouveaux-nés de l’équipe (photos : Márta Kállai).

Des joueuses qui se passent le mot

Avec pas moins de 7 grossesses en un peu plus de 2 ans, la relève est assurée pour le handball scandinave. C’est Gro Hammerseng-Edin qui avait lancé le mouvement en annonçant la sienne en août 2011 : le petit Mio est né 6 mois plus tard. Quelques jours après Hammerseng-Edin, c’est la joueuse russe Olga Medvedeva (elle a depuis quitté le club) qui déclarait attendre un heureux événement, une petite Aleksandra était née en janvier 2012.

06Gro Hammerseng-Edin 

S’en suit alors une période difficile pour le club qui subit des blessures à répétition. Le timing est parfait pour Tine Stange qui se remet d’une opération du genou : l’internationale norvégienne accouche en janvier 2013 d’une petite Jamie. L’autre Tine, Tine Rustad Kristiansen et son talon d’Achille défectueux, va suivre le même chemin et accueillir Theo, en juin de la même année. C’est également une blessure (à l’épaule cette fois-ci) qui a poussé Kari Mette Johansen, jeune retraitée de l’équipe nationale, vers son projet de maternité : elle a appelé Sienna, sa fille née en septembre.

Début de la saison 2013/2014 et cinq nouveaux-nés plus tard, l’histoire ne s’arrête pas là. Plus âgée que ses coéquipières, la Danoise Kristina Bille (36) n’a pas entamé cette nouvelle saison : l’heureux événement est prévu pour le printemps prochain. L’énorme surprise est arrivée ensuite par Tonje Larsen, la tôlière du club (elle évolue à Larvik depuis plus de 20 ans), juste avant les mondiaux : la star norvégienne attend un enfant et espère revenir sur les terrains après sa grossesse. A qui le tour désormais ?

DSC_3500Tonje Larsen

Un phénomène qui commence à poser problème

Incontournable sur la scène européenne, le Larvik HK écrase littéralement son championnat : les joueuses d’Ole Gustav Gjestad n’ont pas perdu un seul match de Postenligaen depuis 2001. La série a pourtant failli être stoppée par Storhamar, actuel deuxième du classement général : un pénalty converti par Nora Mørk dans le money-time leur a permis d’accrocher le nul après un match catastrophique.

Il y a peu, le coach de l’équipe s’était plaint de la trop lourde charge sportive qui pesait sur ses joueuses à cause des multiples rendez-vous internationaux (6 joueuses de Larvik étaient présentes en Serbie). Aujourd’hui, il explique que si voir l’une de ses joueuses enceinte était un réel bonheur, les choses commençaient à devenir compliquées si ça en concernait plusieurs comme c’est le cas en ce moment. En effet, Gjestad doit actuellement composer avec un groupe privé de Tonje Larsen, Tine Rustad Kristiansen, Kristina Bille et Kari Mette Johansen alors que Tine Stange reprend doucement le rythme.

18La jeune Kristine Breistøl (au centre), un premier recrutement annonciateur du rajeunissement de l’équipe.

Un banc (très) réduit qui pousse le club à changer sa stratégie et à recruter des joueuses plus jeunes : en début de saison, on a ainsi pu découvrir Jeanett Kristiansen (21), Alma Hasanic (24) et dernièrement Frida Bjaaland (18), Vilde Johansen (19) et Sophie Heide Lund (19). A l’inverse, sept contrats arrivent à leur terme à la fin de la saison : Lene Rantala (45), Kari Mette Johansen (34), Anja (30) et Gro Hammerseng-Edin (33), Tine Rustad Kristiansen (33), Kristine Breistøl et Kristina Bille (27).

Ce rajeunissement permettrait d’avoir un groupe certes moins sujet aux blessures mais également moins expérimenté : à l’heure des choix, reste à savoir quelle direction le club va prendre alors que la période qui arrive pourrait être très compliquée en Ligue des Champions, dans un groupe plus que relevé (Krim, Budućnost et Győr).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :