Quelles équipes en coupes d’Europe la saison prochaine ?

L’EHF donne aujourd’hui plus de détails sur les conditions d’attribution des places en coupe d’Europe : quels pays bénéficieront de places supplémentaires ? Lesquels en perdent, et enfin, quelles équipes pourra-t-on voir s’affronter ? Explications (photos : Facebook).

Un classement qui bouge légèrement

Comme chaque année, les places pour les coupes d’Europe sont attribuées selon le classement des pays qui gagnent des points lorsque leurs clubs parviennent à aller loin dans les 4 coupes que propose l’EHF. Sans détailler davantage le mode de calcul, on retiendra qu’en gagnant la Ligue des Champions, Győr a largement contribué à faire atteindre la première place du classement à la Hongrie. Derrière, on retrouve le Danemark, ex-numéro 1, puis la Norvège sur ses talons.

f66af4a41e3fa362ce1ef6145702ff3aEn raflant la Ligue des Champions au printemps, ETO permet à la Hongrie de faire entrer deux clubs dans la compétition la saison prochaine. 

Plus bas dans le classement, la France ne bouge pas de la huitième place, en revanche, d’autres pays ont fait un grand bon en avant : la Croatie passe à la 14ème place en gagnant 4 places tandis que la République tchèque passe du 26ème au 19ème rang.

Des règles enfin dévoilées

Comme l’an passé, les 24 premières fédérations du classement peuvent prétendre envoyer au moins une équipe en Ligue des Champions (les deux premières peuvent en envoyer deux). Les 39 premiers pays du classement ont donc 5 places réservées pour les coupes d’Europe, distribuées selon leur rang (le classement complet ici). Enfin, les 5 places restantes sont allouées aux clubs des pays hors classement.

Les champions nationaux sont automatiquement qualifiés pour la Ligue des Champions. Cependant, il est possible pour les fédérations de demander à ce qu’une équipe qualifiée pour une autre coupe d’Europe, puisse y participer : si l’équipe est retenue, alors la place dans l’autre coupe est perdue.

Enfin, dans le cas où le tenant du titre (Győr dans le cas présent) ne parvenait pas à remporter son championnat national, il serait automatiquement autorisé à participer à un tournoi wild-card.

Quelles équipes attendre ? 

S’il paraît impossible de savoir, à mi-saison, quels clubs danois, allemands ou français seront de la partie l’an prochain, il n’y a guère de suspense dans d’autres pays. Ainsi, on retrouvera certainement Győr et Ferencváros pour la Hongrie ainsi que les habitués de la Ligue des Champions : Larvik, Podravka, Budućnost, Hypo. Difficile de savoir ce qu’il adviendra du RK Krim, aux prises avec de sérieuses difficultés financières. De leur côté, Bera Bera, Sävehof ou encore Volgograd devraient s’assurer une qualification.

Alors que l’Italie perd sa place (le club de Salerno avait été éliminé lors d’un tournoi de qualification, par le Vardar Skopje), c’est la République tchèque qui en gagne une cette année : on peut alors parier sur Banik Most, qui évolue cette année en Coupe EHF.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :